"Simplicity is the ultimate sophistication" LdV

Monday, 16 April 2018

ROCAMADOUR, FIGS AND MINT PIE (Tarte Cabécou, figues et menthe)

ROCAMADOUR, FIGS AND MINT PIE
(Tarte Cabécou, figues et menthe)



Just a bite in a marvelous little Rocamadour cheese and I am back in France! I am always amazed by the complexity of the brain in general. And sometimes, if the cheese is cooked or mixed with something else I am able with exactitude to say where I have eaten it before and traveled with my mind to this place instantly! So I tasted this pie at a friend's house in Loubressac, near the Castelneau castle with the particular sound of swallows passing by and washed it with the wine of my late uncle's vineyard, a blessing.



Wine pairing : Juliénas (Red) from Beaujolais.




ROCAMADOUR, FIGS AND MINT PIE 
A quick glance in your kitchen…


In your fridge
Rocamadour cheese
Crème fraîche
Shortcrust pastry
Eggs
Fresh figs
Fresh mint leaves   


ROCAMADOUR, FIGS AND MINT PIE
Serves 6




6 Rocamadour cheese cut in half lengthwise
6 figs cut in quarter
1 shortcrust pastry
1 generous handful of fresh mint leaves finely chopped
3 eggs
20cl of crème fraîche

Preheat your oven at 180° C.
Combine the eggs with the crème and mint.
Dispose the pastry in a round tin.
Pour in the mint mixture.
Add the Rocamadour and the figs.
Bake for 20-30 minutes.
Enjoy with a green salad.



J’ai toujours été admirative des fonctions du cerveau. Savoir que c’est l’organe qui nous permet de donner un sens à notre existence (ni plus ni moins) me laisse abasourdie! Bon, je tiens un blog culinaire donc je vais rester dans le lobe temporal, siège des émotions (gourmandes !) et de la mémoire…

En ce qui me concerne, ce lobe doit prendre sur tous les autres car j’ai une mémoire infaillible qui me projette parfois des dizaines d’années en arrière… J'ai croisé un jour une jeune fille qui portait un parfum qui m’a transporté en une nanoseconde sur les bancs de l’école. J’ai stoppé net ma marche, légèrement étourdie par ce souvenir qui ressurgissait presque violement.

La faute au circuit de Papez dans la partie profonde de mon cerveau ou les souvenirs sont situés ! Étrangement, pour la nourriture, il n’y a que les bons moments qui ressurgissent, mon lobe pariétal (conscience) faisant bien son travail ! Et la palme revient au petit fromage de mon enfance : le Rocamadour et curieusement il doit être chaud pour que la magie opère! Je peux manger le petit chèvre froid, aucun retour ne s'installe. En revanche lorsqu’il est cuit, je suis petite fille et j’ai les papilles qui dansent, je suis ado et j’en ai marre de manger ce fromage ! C’est un véritable voyage dans le passé qui me laisse le plus souvent sans voix, perdue dans ce monde imaginaire. Voici donc la recette d’une amie, une tarte dégustée dans mon Loubressac avec la stridulation des grillons accompagné du vol en rase-motte des hirondelles. La vue est à couper le souffle, le château de Castelnau notre gardien et le soleil gentiment rayonne pour quelques minutes encore avant de s’assoupir. Voici mes sensations à chaque bouchée !

Comme nous sommes sur le registre des souvenirs, voici une chanson qui me renvoie directement dans une période jonchée d’émotions bien particulière…



Tarte Rocamadour, figues et menthe

Pour 6 personnes
6 Rocamadour coupés en 2 dans le sens de la longueur
6 figues coupées en quatre
1 pate brisée
1 poignée généreuse de feuille de menthe ciselée
3 œufs
20cl de crème fraîche liquide

Préchauffez votre four à 180° C.
Battez les œufs, la crème et la menthe.
Etalez la pâte dans un moule à tarte et versez-y la préparation.
Disposez les Rocamadour ainsi que les figues.
Enfournez pour 20-30 minutes.
Dégustez avec une salade !

No comments:

Post a Comment