"Simplicity is the ultimate sophistication" LdV

Monday, 7 March 2016

CAKE LIKE A SAUSAGE IN BRIOCHE FROM LYON (Cake en saucisson brioché Lyonnais) - Music Monday Miam

CAKE LIKE A SAUSAGE IN BRIOCHE FROM LYON
(Cake en saucisson brioché Lyonnais)

The first time I, nearly, cried in London was for .....yeast! Yes, indeed. I was so homesick that my only lenitive effect was trough my French cooking. But I could not suspect that the beautiful Albion has nothing to soothe me culinary speaking :  the Bakeries did NOT exist at all. If you wanted some breads, you bought some loaves or terrible baton (a baguette as hard as a wood branch) at supermarkets. I have invited some important people for the week-end and to my great dismay, I could not figure out how on Earth I would be able to find my raw yeast absolutely essential to make my lovely and sacred brioche. So I tried the supermarkets : Niet. Niet. Niet. Ok, so they must have white levure instead (a French rising powder the WHOLE French nation use...).
- Do you have any yeast, but in white powder ?
- ?
- To bake cakes ?
- ?
- We use a special white powder in France, do you know what I mean?
- No, sorry love.
Panicked, I called maman, teary-eyed. They don't have any yeast, you know OUR WHITE YEAST. What am I going to cook then ? Can you send me some? So did she, by Collissimo, to receive the day after. So please find the recipe I made for my guests (inspired by the bouchon lyonnais Brunet), without raw yeast as you normally should, but with the magical powder maman send me... Enjoy!

Wine pairing : Saint Amour (Red) from Beaujolais.



CAKE LIKE A SAUSAGE IN BRIOCHE FROM LYON
A quick glance in your kitchen...

In your fridge
Eggs
Crème fraîche
Garlic sausage
Green salad

In your cupboard 
Rising flour
Shallots


CAKE LIKE A SAUSAGE IN BRIOCHE FROM LYON
Serves 4-6

250g of rising flour sifted
200g of crème fraîche
3 eggs beaten 
1 eggs
500g of cooked garlic sausage (in the Polish section of any supermarket)
Green salad
2 shallots finely chopped
100g 3,5 oz of grated gruyère 
10 cl 3,40 oz of white wine (optional)

Preheat oven to 180 ° C.
In a bowl, combine the flour, eggs, gruyère, white wine and cream.   
Brush the sausage with 1 egg so that it sticks well to the dough.
Pour a third of the batter into a cake pan. 
Place the sausage on it then cover with the remaining dough.
Bake for about 30-40 minutes.
Meanwhile prepare a green salad with shallots and your own dressing.
Serve.
Dressing ideas (HERE)




Et oui, j’ai failli pleurer la toute première fois à Londres pour une histoire de ….levure ! Oui, je suis assez moderne, je ne pleure pas pour des oignons encore moins pour des garçons… Mais pour de la levure…

Si vous interrogez la communauté française à Londres sur UN ingrédient indispensable et introuvable, elle répondra sans hésiter : LA LEVURE. Et il faut savoir que de nos jours encore, la communauté française rapporte TOUJOURS la précieuse poudre blanche (pour soi ou les autres…).

Mon arrivée dans les terres anglo-saxonnes fut terrible : je laissai mon travail, mes amis, ma famille. Je ressentis très vite les affres d’un état étrange et méconnu: le mal du pays. Ipso facto, je me réfugiai dans la réalisation de lénifiantes recettes de cuisine bien de chez nous. Force était de constater que la jolie Albion culinairement parlant n’avait rien pour atténuer mes maux. Ma quête du graal allait malheureusement  perdurer …

Bien entendu, j’avais invité à diner pour le week-end, un haut gradé de passage, ami de maman... Bien entendu mon menu était exclusivement français, bien entendu le lien indispensable à sa concrétisation était … la levure.

C’est en percevant ma voix tremblante que maman sonna l’hallali : oui, elle allait m’envoyer la levure par Colissimo. Oui, tout allait bien se passer.

Maman comme à l’accoutumée, avait été trouver la direction du Monoprix  pour leur expliquer dans quel désarroi sa fille se trouvait afin de les dévaliser d’une boite complète … Seize ans après, je n’ose toujours pas imaginer la tête du postier devant le colissimo, ni le nombre de toutous sniffant la poudre magique du colis… En revanche, impossible de rater le regard du douanier qui s’aventure à fouiller mon bagage coté saxon. Je vous rassure, il est loin de s'être enamouré, non, non loin de là. Son regard se suffit à lui-même : « ils sont fous ces gaulois »…

Comme c’est le RDV le plus sympa du mois avec Chris et les MMM, j’ai choisi de cristalliser mon avenue sur les terres Shakespearienne en musique, sans parole bien évidemment… xxx



Cake en saucisson brioché Lyonnais


Pour 4-6 personnes
250g de farine tamisée
1 sachet de levure
3 oeufs battus
1 oeuf
1 saucisson à l'ail de 500g environ
100g de gruyère
10cl de vin blanc (optionnel) 
Salade verte
2 échalottes 

Préchauffer le four à 180 ° C.
Mélanger la farine, les œufs, la crème, le gruyère, le vin et la levure.
Enduire le saucisson avec l'œuf.
Etaler un peu de pâte dans un moule à cake.
Deposer le saucisson dessus et recouvrir de la pâte restante.
Enfourner pour environ 30-40 minutes.
Pendant ce temps préparer la salade avec l'echalotte ciselée.
Servir.
Idées de vinaigrettes (ICI)

2 comments:

  1. Ohh la la ! quelle aventure cette levure ! hi hi !
    Mais le résultat en vaut la peine ! Suis bien placée pour le savoir, pour l'avoir également réalisée ! ^^
    Au fait, savais-tu que tu pouvais remplacer la levure par le bicarbonate de soude ? Je pense que oui, tu dois certainement la savoir... ;-)
    Bref, je te mets tout de même le lien du blog de "je cuisine sans gluten" qui en parle :
    http://jecuisinesansgluten.com/bicarbonate-sodium-levure-chimique/
    Euh au fait, ton morceau de ziq... un rapport avec Pink Floyd ???
    Belle semaine à toi Miss Sixtine ;-)
    Bises ! Sandy

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci pour ton gentil commentaire Sandy ! En fait, il y a 16 ans, le bicarbonate de soude était inexistant en supermarché et les boulangeries n’existaient pas. :(
      Les britanniques cuisinent uniquement avec de l’easy-yeast (levure de boulanger déshydratée) et la levure fraiche qui est à la coupe donc consommable dans la journée se vend à Londres dans 2 endroits uniquement et ce depuis peu!!! Pour ma vidéo, j’ai symbolisé mon arrivée sur Londres comme un alunage, car à « l’époque », culinairement parlant c’était un véritable désert : pas de yaourt, pas de pain, pas de crème fraiche, pas de beurre sans matière végétale ajoutée (afin qu’il soit spreadable car le beurre en cuisine est très peu usité sauf Shortbread mais c’est en Ecosse!), etc…. Et toujours pas de sucre en morceaux !!! J’ai l’air fin à la douane avec mes sucres dans mon sac je t’assure… ;) Bisous et bonne semaine ! Sixtine

      Delete